La vallée du Nil et le désert de l’Ouest

Il s’agit d’une expédition de 16 jours qui traverse le désert occidental pour rejoindre le Nil à nouveau près du majestueux temple de Soleb, puis suit le parcours vers Khartoum. Sur les rives de cette rivière puissante, il existe de nombreux sites archéologiques magnifiques et inconnus tels que Kerma (la capitale du Royaume de Kush), Jebel Barkal, les tombes peintes de El Kurru, les pyramides de Nuri et Meroe, les magnifiques temples de Mussawarat et Naga. La visite nous fera découvrir différents paysages: les déserts, les volcans, les vallées secrètes, les oasis, les villages et la vallée du Nil. Les rencontres avec les populations autochtones seront fréquentes et agréables grâce à leur gentillesse et à leur hospitalité. Nuit dans le désert.

 

16 jours
Oct-Avr
expédition

Les services comprennent:

  • réunion à l’aéroport et transfert à l’hôtel
  • 1  nuit à l’Hôtel Holiday Villa (4 ****) à Khartoum en BB
  • disponibilité d’une chambre pour 1 jour jusqu’à 21 heures dans l’hôtel le dernier jour d’expédition
  • tout l’équipement nécessaire pour passer la nuit dans les camps (tente igloo, matelas en mousse, tables de camping et chaises)
  • un chef chargé des repas
  • transport avec Toyota Land Cruisers ou Toyota Hilux double cabine (3 personnes par voiture garantie) à l’extérieur de Khartoum; minifourgonnette ou autobus à Khartoum
  • guide de langue anglaise
  • personnel soudanais
  • eau minérale pendant les tours
  • repas selon l’itinéraire
Jour 1: arrivée à Khartoum

Arrivée à Khartoum en fin d’après-midi/soir. Réunion et salutations avec la conduite et le transfert à l’hôtel, dîner non inclus et nuitée.

 

 

Hébergement
Grand Holiday Villa Hotel
Jour 2: Khartoum - Tam Tam - Désert de l'Ouest

Petit-déjeuner à l’hôtel. Une brève visite à Khartoum le long de l’avenue verdoyante le long du Nil Bleu traversant l’ancien palais présidentiel du gouverneur anglo-égyptien où, après un long siège par les forces mahadistes, le général Gordon a été baptisé en 1885. Visite de l’intéressant musée archéologique qui contient de nombreux objets de la période préhistorique à la période égyptienne et méridienne (la visite du musée peut être déplacée jusqu’au dernier jour en fonction des heures d’ouverture du musée). Céramiques anciennes, statues de granit, bas-reliefs, sarcophages, bijoux trouvés grâce à de nombreuses missions archéologiques, etc. Au premier étage, il y a une merveilleuse collection de fresques thématiques chrétiennes récupérées de la cathédrale de Faras, située au nord. À l’extérieur du musée, il y a trois temples complets (Semna Est, Semna Ouest, Buhen) sauvés des rives du Nil, lorsque le lac Nasser a été créé et transporté ici par l’UNESCO dans les années 60 du siècle dernier. Ensuite, on traverse le Nil au point de confluence entre le Nil Blanc et le Nil Bleu pour atteindre Omdurman, l’ancienne capitale du Soudan face à Khartoum à gauche (ouest) de la Grande Rivière. Ici, nous visitons le tombeau Mahdi (seulement de l’extérieur) et le musée intéressant qui se consacre à celui-ci qui se développe dans une maison traditionnelle soudanaise du début du siècle dernier. Ce personnage mythique était aujourd’hui un leader qui, à la fin du siècle dernier, a réussi à unir toutes les tribus du nord du Soudan sur la base d’un fanatisme religieux très lourd pour lutter contre le pouvoir anglo-égyptien. En fin de matinée, départ vers le nord. A quelques milles de la ville, vous êtes déjà dans le désert, et lorsque vous vous déplacez vers le nord, le paysage devient de plus en plus aride et plat où le regard est à 360 °. La nouvelle route suit et une halte de pique-nique se déroule dans l’une des « maisons chai » littéralement les maisons de thé, qui sont simplement autogrills, très spartiate, dans le désert où les camionneurs locaux s’arrêtent généralement. Après le petit village de Tam Tam, nous partirons de la route et chercherons un endroit agréable pour placer notre camp pour la nuit. Dîner et nuit.
Les camps sont mis en place tous les soirs avec l’équipement à bord des voitures. Des rideaux de type igloo à deux personnes ou à une seule personne sont fournis, et des matelas en mousse. Pour l’assemblage de rideaux, très facile et rapide, la coopération des participants est nécessaire. Pour les dîners, les tables et les chaises seront utilisées. La cuisine sera occupée par un chef. L’eau, en quantités modérées, et les bassins seront disponibles pour laver.

 

Plan de repas
  • Petit-déjeuner à l'hôtel
  • Dîners dans le désert
Hébergement
desért
Jours 3 - 4: Wadi el Milk - Désert occidental - Oasis of El Bab

Aujourd’hui, nous entrons dans la vaste et sablonneuse vallée de Wadi El Milk, un ancien affluent du Nil, caractérisé par des arbres isolés qui trouvent évidemment l’eau dans les contreforts souterrains. Aux puits, on rencontre parfois des groupes nomades avec leurs bêtes. Ces nomades vivent dans des huttes composées d’un cadre de branches d’acacia. Les différentes sous-propriétés sont reconnues par une série de tatouages ​​ou de scarifications sur les joues ou le front. Nous allons ensuite vers le nord et entrons dans le désert occidental, une zone aussi vaste que l’Europe et complètement inhabitée. Après avoir traversé plusieurs collines, nous atteignons une vaste zone de petites dunes perdues à l’horizon. Il n’est pas facile de traverser parce que le sable est assez doux, mais avec calme et avec des traces, nous réussirons. Camp.
Notre direction est toujours au nord et nous atteignons un bâtiment énigmatique appelé Gala Abu Hamed: une sorte de forteresse d’environ 100 m de côté avec des murs épais effondrés et couverts de sable.
Une expédition allemande de l’Université de Cologne a déduit qu’elle remonte à la période de Napata (700-400 av. J.-C.). Ici, le désert nous entoure totalement. Nous nous dirigeons vers le nord-ouest, dans une zone où de nombreux troncs de bois fossiles se trouvent pour atteindre une curieuse montagne truncocone isolée au milieu d’une vaste zone de dunes. Appelé par nos pilotes Jebel Peak, il existe des graffitis modestes d’antilopes, mais du haut vous pouvez profiter d’un panorama absolu du désert à 360 °. Nous allons au Nil et, tout à coup, apparaît la petite oasis d’El Bab caractérisée par une magnifique palmeraie entre les dunes et certaines maisons. Dîner et nuit dans la palmeraie.

Hébergement
desért
Jours 5-6-7: El Bab - Dongola - Désert occidental - Soleb Temple - Amara Ouest

Après le petit déjeuner, nous atteignons le Nil à Dongola où nous nous arrêterons au souk occupé pour les prochains jours. Nous sommes fiers d’un restaurant local et nous continuons vers le nord après une toute nouvelle route d’asphalte qui va à la frontière avec l’Egypte. Champ dans une belle zone de roches de granit de granit qui se chevauchent l’une sur l’autre. Dîner et nuit.
Nous allons laisser le chemin vers le Nil traversant les montagnes qui créent la troisième Cataracte. Nous visitons un fort médiéval intéressant, Marakol, sur les rives de la rivière dont on apprecie une belle vue sur la Cataracte. Ensuite, nous allons dans les montagnes difficiles qui créent la Troisième Cataracte et atteignons encore la route qui nous conduira à Soleb. Le Temple de Soleb est considéré comme le plus beau monument égyptien de tout le Soudan, le plus grand témoin du Nouveau Royaume en Nubie, le centre de la colonie égyptienne. Son histoire est longue, complexe et fascinante. Il semble qu’une première base remonte à la première colonisation égyptienne vers 1500 avant JC. C’est le temple le plus au sud construit sous son domaine. Dîner et nuit dans une maison nubienne dans le village au temple de Soleb.
Les séjours de nuit dans les maisons de Nubie sont une excellente occasion de communiquer avec la population locale. Les chambres sont très simples dans des chambres avec des murs en adobe et des lits simples « angareb » constitués d’un cadre en bois ou en fer, avec des cordes épaisses et un matelas. Le sac de couchage avec feuille sera fourni par notre organisation. Les salles de bains sont partagées, situées dans la cour de la maison, avec douche, mais sans eau chaude.
Ensuite, nous continuons vers le nord et, dans le sable du désert, nous trouvons les restes de la vieille ville d’Amara où, depuis des années, une équipe du British Museum de Londres participe à des fouilles archéologiques. Dîners et nuit dans une tente dans le désert de l’Ouest.

 

Hébergement
désert
Jours 8-9-10: Amara - Dal Cataract - Désert Ouest - Delgo - Troisième Cataracte - Tombos - Kerma - Villages Nubiens

Nous continuons dans une zone où le sable du désert atteint la rive du Nil, ce qui ne permet pas la présence de champs cultivés et par conséquent de villages. Ils traversent les roches qui forment la Cataracte Dal avec de beaux paysages de dunes qui viennent tout droit sur la rivière. Nous sommes à environ 40 km de la frontière avec l’Égypte et nous rencontrons des petits villages où les gens sont particulièrement accueillants car ils ne voient presque jamais d’étrangers. Camp.

Nous arrivons à un village où il y a un ferry qui nous permet de traverser le Nil. Traverser la rivière sur ces moyens rudimentaires nous donne des moments très intéressants qui nous permettent d’entrer en contact avec les habitants et de vivre leur gentillesse. Après avoir traversé, nous commençons à descendre au sud suivant la route d’asphalte qui court sur la rive est de la rivière jusqu’à la troisième Cataracte. (Si le ferry n’est pas fonctionné – malheureusement souvent – dans cette zone isolée, on retournera au Sud après la route pavée qui longe la rive ouest jusqu’à un autre traversier qui nous mène à la rive est près de la Troisième Cataracte). Nous passons par Sebu où des centaines de sculptures rocheuses se retrouvent parmi les roches qui partent de la préhistoire et atteignent la période égyptienne. Ensuite, les formations magnifiques des saxons de granit continuent sur le Nil et créent les rives de la Troisième Cataracte. Camp.

Toujours dans le sud au village de Tombos dans les rochers de la Troisième Cataracte. Cette «frontière» naturelle et politique a été mise en évidence avec des sculptures rocheuses sur les rives du Nil, qui seront visitées par une courte promenade. Dans Tombos, il existe aussi les anciennes carrières de granit utilisées pour la construction de la plupart des statues de la Nubie. Entre ces rochers, il y a une statue du roi Taharqa, abandonnée depuis plus de 2800 ans, car elle est probablement endommagée lors du traitement. En allant vers le sud, nous atteignons Kerma. Visitons le site archéologique où nous pouvons voir les restes d’une civilisation prédiniste et la « défaite » d’un étrange bâtiment en brique dans le sens mystérieux. On continue vers le sud le long du Nil, entre les palmiers, les villages et les dunes. C’est dans la partie centrale de la Nubie, où il y a de nombreux villages, certainement les plus beaux de la vallée du Nil, dans le style typiquement nubien. Les villages sont souvent protégés par de magnifiques palmiers qui servent également de barrière contre le sable. Les maisons ont une grande cour centrale où les chambres s’ouvrent pour les hommes, les femmes et la cuisine; dans un coin de la cour, abrité par un toit de canne, de nombreuses huîtres en terre cuite conservent de l’eau douce. Fabriqué en argile avec une grande variété de formes, il est souvent décoré de différentes couleurs et motifs géométriques. La signification de cette architecture décorée et colorée semble être de donner à l’invité un accueil symbolique et un accueil festif. L’environnement du désert de Nubie semble tout à fait différent: le sable de couleur jaune qui a poussé par le vent constant du nord construit des bateaux de dunes brillantes, de riches palmiers entrelacés avec de nombreux villages. Dîner et nuit dans le camp ou dans la maison de Nubie.

Hébergement
désert
Jour 11: Old Dongola - Désert de Nubie - Karima - El Kurru

Après la route qui traverse le sentier du Nil, on atteint l’ancienne Dongola. Visitons le site archéologique de Dongola: deux temples chrétiens composés de nombreuses colonnes, arches et chapiteaux décorés de croix coptes qui remontent à un petit État chrétien qui s’est développé dans cette région, le règne de Makuria, qui comprenait toute la région au sud d’Assouan, et qui a résisté à l’invasion islamique depuis longtemps. Nous continuons notre voyage vers la ville de Karima, située près du Jebel Barkal, une montagne de sable ovale isolée des murs suspendus et qui, depuis des temps anciens, était considéré comme sacré. L’ancienne « Montagne Pure » d’Amon, l’Olympe Nubienne est restée pendant plus de 1500 ans le cœur religieux de la Nubie. En plus des restes du grand temple, il y a encore des rayons de granit qui ont dû flanquer une longue avenue qui a probablement conduit au quai sur le Nil. Dans le mur de la montagne, il y a un sanctuaire, décoré de bas-reliefs, fabriqué dans une grande pièce creusée dans la roche. Derrière la montagne, il y a des pyramides parfaitement préservées où certains rois nubiens ont été enterrés. (Le complexe archéologique de Jebel Barkal est protégé en tant que site du patrimoine mondial de l’UNESCO). En début d’après-midi, nous atteignons le village d’El Kurru, où se trouve une des nécropole de l’ancienne capitale de Napata. On peut visiter l’une des deux tombes excavées dans la roche, les pyramides sous-jacentes en partie effondrées et entièrement décorées avec des représentations des pharaons, des dieux et des inscriptions hiéroglyphiques polychromes. À proximité, il y a une vaste étendue de troncs fossiles dont certains sont de plusieurs mètres de long. Dîner et nuit.

Hébergement
désert - mise à niveau possible de la Maison Nubienne de Karima
Jour 12: Karima - Navigation du Nil - Désert de Bayuda - Cratère Al Atrun

Aujourd’hui, nous abordons un bateau local pour profiter d’une navigation agréable le long des eaux du Nil pour voir les dernières propagandités inattentionnées de la 4ème Cataracte et nous arrêter de temps en temps pour une courte promenade sur les îles du Nil avec des roches et des champs cultivé. Une fois sur l’autre rive du Nil, nous visiterons les pyramides de Nuri parmi lesquelles est également l’enterrement du grand roi Taharqa. Ensuite, nous entrons dans le désert de Bayuda, une zone bordée par la boucle décrite par le Nil entre la Sixième et la Quatrième Cataracte, à nouveau un environnement différent, pour les formes et les couleurs. Traversée par ce désert fascinant, caractérisé par de sévères montagnes basaltiques noires, dont beaucoup sont d’origine volcanique et la forme tronconique typique, en alternance avec de larges pavés plats et de larges vallées traversées d’un wadi sec où la végétation se développe. Des rencontres probables avec des chameaux isolés et camouflés et des ânes à Hassanya et Manasir qui vivent dans de petites cabines près des puits d’eau dans les groupes familiaux. En continuant dans un paysage accidenté et dense de formations de lave noire, on atteigne le cratère incroyable d’Al Atrun, une grotte de roches volcaniques avec une base occupée par des bassins d’eau de différentes couleurs sur lesquels les nomades rassemblent le sel grattant la surface du sol. Une image véritablement biblique. Champ dans le désert.

Hébergement
Désert
Jour 13: Désert de Bayuda - Meroe

Nous continuons à traverser le désert de Bayuda pour atteindre le traversier qui nous mène à la rive est du Nil et à Meroe. Un peu vers le sud jusqu’à ce que les énormes pyramides de la Nécropole royale de Meroe émergent sur une colline. Les dîners et les nuitées se trouvent près des pyramides.

Hébergement
désert - mise à niveau possible de la Maison Nubienne de Karima
Jour 14: Meroe – Mussawarat - Naga

La nécropole royale de Meroe est située à environ 3 kilomètres du Nil sur des reliefs doux couverts de petites dunes de sable jaune. Plus de 40 pyramides, certaines parfaitement conservées, jaillissent avec leur forme nette vers le ciel clair dans un environnement particulièrement frappant. Les petites chapelles votives devant les pyramides ont des murs décorés de bas-reliefs qui montrent des épisodes de la vie de Pharaon et des images de dieux. La nécropole a été utilisée entre 400 avant JC et 400 depuis JC. dans la période la plus splendide de la civilisation méritienne. Contrairement aux pyramides égyptiennes, les salles mortuaires ne sont pas à l’intérieur de la pyramide, mais dans le souterrain, la pyramide était simplement un monument funéraire.

Continuons vers le sud jusqu’à atteigner une belle piste à Mussawarat, à environ 30 km à l’est du Nil. La colonie était située dans une belle vallée entourée de collines. Aujourd’hui, les restes d’une région sacrée ont été remarquables. Nous continuons à Naga où nous resterons pour la dernière nuit.

Hébergement
desért
Jour 15: Naga – Omdurman - Khartoum

Naga est l’un des centres les plus importants qui s’est développé pendant la période de Merooth. Ici, dans un environnement de sable et de roche typiquement saharien, il y a le temple d’Apedemak (1er siècle après JC): un magnifique bas-relief décoré avec l’image du dieu à la tête du lion, du pharaon et de la noblesse et diverses représentations rituelles du dieu Apedemak. Quelques dizaines de mètres d’un immeuble petit et étrange avec des arches et des colonnes, surnommé le «kiosque», où les styles égyptien, romain et grec apparaissent simultanément. Ensuite, le temple d’Amon, avec une avenue de remparts et de nombreux pylônes décorées. Il va vers le sud pour revenir à la capitale. Arrivée à Omdurman, l’ancienne capitale du Soudan et une courte visite au souk intéressant avec la possibilité de faire de l’artisanat local. Au coucher du soleil, nous nous déplaçons près de la mosquée Ahmed El Nil où vendredi soir, les danses des Derviche ont lieu (vendredi seulement). Cette «secte» pure de l’islam, généralement vêtue de vert, de la couleur de l’islam, se jette dans les danses en se tournant sur le rythme des tambours entourés d’un cercle de foule qui se déplace au rythme obsessionnel de la musique. Une situation vraiment unique et très addictive. À la fin, passons à Khartoum traversant le Nil Blanc avec l’ancien pont en fer anglais. Arrivée à l’hôtel où il y aura des chambres disponibles pour se rafraîchir et changer jusqu’à l’heure du dîner. Dîner gratuit et transfert à l’aéroport.

Hébergement
Utilisation quotidienne de l'Hôtel Grand Holiday Villa à Khartoum
Jour 16: Départ

Empruntons le vol vers l’Europe. Nuit à bord. On arrive en Italie le matin.

 

Date de départ
Statut
Langage
23/11/2018
english
21/12/2018
english
22/02/2019
english
12/04/2019
english
confirmé
ouvert
fermé