Le Nil et ses Cataractes

Le Nil Bleu et Blanc se rencontrent à Khartoum, devenant la puissante rivière qui ouvre son chemin à travers le désert pour rejoindre l’Egypte et la Méditerranée.
Au Soudan, il y a quatre des six cataractes originales; le mot «cataracte» est un mot grec qui est littéralement «vers le bas», c’est-à-dire «rapides», «décharge» ou «cascade». Cependant, aucune des six cataractes primaires du Nil ne peut être décrite avec précision comme des chutes d’eau et une définition plus large; C’est la même chose que beaucoup de cataractes mineures. Les géologues indiquent que la région du nord du Soudan est tectoniquement active et cette activité a amené la rivière à adopter des caractéristiques «jeunes».
L’ondulation de Nubie a détourné le cours de la rivière vers l’ouest, tout en gardant sa profondeur superficielle et provoquant la formation des cataractes. Même si le lit de la rivière est usé par l’érosion, la masse terrestre est levée, en gardant les parties du lit de la rivière exposées. Ces caractéristiques distinctives de la rivière entre Assouan et Khartoum ont conduit à ce que le tronçon soit souvent appelé le Nil de la Cataracte, tandis que la partie aval est parfois désignée sous le nom de « Egyptien » du Nil. La distinction géologique entre ces deux parties de la rivière est considérable. Au nord d’Assouan, le lit de la rivière n’est pas rocheux, mais il est plutôt composé de sédiments et, loin d’être une rivière peu profonde, on croit que le sol rocheux a déjà été érodé jusqu’à plusieurs milliers de pieds de profondeur.
Les anciens Egyptiens ont compté les cataractes à partir des mers méditerranéennes au lieu de suivre le cours naturel de la rivière.
La 1ère et la 2ème cataracte sont inondées par l’eau du lac Nasser lors de sa création.
La 3ème cataracte présente des formations rocheuses très intéressantes. Elle est situé au nord de Kerma, l’ancienne capitale du Royaume de Kush, qui a duré plus de 1.000 ans avant de tomber sous le contrôle des Égyptiens grâce à la protection naturelle offerte par la cataracte elle-même. Lorsque la 18e dynastie du Nouveau-Empire l’a atteint, a fait ici la frontière entre l’Empire égyptien et le royaume de Nubie.
La 4ème cataracte est située au nord de la ville de Karima. Les formations de granit rocheux se succèdent et parmi elles, le Nil s’écoule en formant plusieurs rapides qui rendent la navigation impossible. En 2008, avec le nouveau barrage de Merowee, la majeure partie de la cataracte a été inondée par l’eau du nouveau lac artificiel.
La 5ème cataracte est située au nord de la ville d’Atbara, près de l’endroit où la rivière homonyme coule dans le Nil. La principale caractéristique de celui-ci sont les plages de sable agréables. La 6ème et dernière Cataracte est située à environ 50 km au nord de Khartoum. Ici, le Nil traverse un magnifique canyon en granit et des formations rocheuses rondes qui s’écoulent progressivement dans le désert, formant des kilomètres de longs gorges appelés «Sabaloka».